Gérard Klein

Pour inciter Gérard Klein a participer à la prochaine interview vidéo,
il vous suffit de :

Voter pour Gérard Klein

Il y a actuellement 503 vote(s) pour Gérard Klein.

En bref

Gérard Klein Gérard Klein
  • Nom, Prénom : Klein, Gérard
  • Date de naissance : 29/10/1942
  • Lieu : Romilly-sur-Seine
  • Signe : Scorpion
  • Profession : Acteur

Biographie

Acteur français, connu pour son rôle récurrent de l'Instit.

Sa Passion

Il a été aubergiste et éleveur d'une cinquantaine de vaches Salers, à Blesle (Haute-Loire) ; il a maintenant cessé cette activité et vendu son restaurant (La Bougnate).
Il a également été chanteur et a sorti plusieurs 45 tours

Ses Amours

Marié deux fois. Actuellement marié à la peintre Françoise Vallon. Il a eu trois filles, Véronique née en 1963 de Chantal Sadorge, puis de Françoise Vallon, Mélie née en 1989 et Ninon née en 1983. Il éleva par ailleurs la fille de Françoise Vallon, Marie-Pierre Ezan, née en 1977.

Oeuvres

Filmographie :

Cinéma :

2003 : Zig-Zag
1995 : Aimer par coeur
1994 : Pourquoi maman est dans mon lit ?
1988 : Frantic
1988 : Sans peur et sans reproche
1985 : Mon beau-frère a tué ma sœur
1985 : Diesel
1985 : Parking
1985 : Train d'enfer
1984 : Blanche et Marie
1984 : Les Cavaliers de l'orage
1983 : Le Général de l'armée morte
1983 : Le Bâtard
1982 : La Passante du Sans-Souci
1972 : Flash Love

Télévision:

2003 : Imperium : Augustus
1998 : Drôle de père
1997 : Une femme sur mesure
1994 : Morlock
1993-2004 : L'Instit
1992 : La rose noire
1992 : Sabine j'imagine
1991 : Le flic de Moscou
1991 : Marie Pervenche
1989-1990 : Orages d'été
1988 : Le Vent des moissons
1987 : Bonjour maître
1986 : L'inconnue de Vienne

Bibliographie :

Ça va, vieux ?, éditions Michel Lafon, 2009
J'ai rencontré des gens formidables, par Gérard Klein et Christian Duplan, 2008, Document Ed. Oh!
Toujours un rêve d’avance, autobiographie par Gérard Klein, Gérald Basseporte (avec la contribution de), éditions Michel Lafon, 2001
La ligne bleue des momes, roman, éditions Pierre Marcel Favre, 1982

Sa carrière

commence sa carrière en 1967 en tant qu’animateur de plusieurs émissions sur les ondes des stations telles que France Inter, RTL, Europe 1 ou encore RMC. Après une première apparition au cinéma dans Flash love de Jean-Marie Pontiac en 1972, Gérard Klein fait ses véritables débuts d’acteur en 1981 dans le rôle de Maurice Bouillard, un négociant en champagne, dans La passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio . Le film est une adaptation du roman éponyme de Joseph Kessel .
En 1982, année de son départ du monde de la radio, il décroche le rôle principal dans Le Bâtard de Bertrand Van Effenterre , d’après Erskine Caldwell, et incarne le Général Krotz dans Le Général de l’armée morte . En 1983, il est à l’affiche du film Les Cavaliers de l’orage de Gérard Vergez , adapté du livre de Jean Giono . Il y joue aux côtés de Marlène Jobert . Ensuite, il enchaîne avec d’autres longs-métrages parmi lesquels, Blanche et Marie (1984) de Jacques Renard , Train d’enfer (1985) de Roger Hanin , Parking (1985) de Jacques Demy , aux côtés de Francis Huster et Marie-France Pisier , Diesel (1985) de Robert Kramer et Mon beau-frère a tué ma sœur de Jacques Rouffio. Dans ce dernier long-métrage, l’ancien animateur campe le rôle d’un journaliste radio.
En 1988, Gérard Jugnot le dirige dans Sans peur et sans reproche , avec Rémi Martin , Roland Giraud et Gérard Darmon . La même année, Roman Polanski lui confie le rôle de Claude Gaillard dans Frantic , aux côtés d’ Harrison Ford , Betty Buckley et Emmanuelle Seigner . Le film raconte l’histoire d’un cardiologue américain qui part à la recherche de sa femme disparue dans des conditions énigmatiques en plein Paris.
En 1993, il incarne un professeur qui doit faire face à des problèmes familiaux dans Pourquoi Maman est dans mon lit ? de Patrick Malakian . Ce sera sa dernière apparition sur le grand écran.
Il se tourne alors vers la télévision, pour laquelle il a déjà travaillé notamment dans les séries Le Vent des moissons (1988), Orages d’été (1989) et Orages d’été, Avis de Tempête (1990). Il prend en 1993 le rôle d’un professeur nommé Victor Novak dans une nouvelle série télévisée intitulée L’Instit. Une année après, il remporte le Sept d’Or du meilleur comédien pour ce rôle qu’il interprétera pendant neuf saisons.
En parallèle à ses apparitions dans cette série, il tient sur La Cinquième un programme didactique, Va savoir, à travers lequel il conduit des enfants en autobus à la découverte de la France dans toute sa diversité. Après avoir arrêté L’Instit, il consacre son temps à son émission Gérard Klein autour du monde, où il diffuse des reportages de cinquante-deux minutes sur ses rencontres avec des personnes qui s’investissent dans le domaine humanitaire et environnemental.

Récompenses :

1997 : Sept d'or de la meilleure émission pour la jeunesse pour Va Savoir
1997 : Sept d'or de meilleur comédien de série ou feuilleton pour l'Instit
1994 : Sept d'or de meilleur comédien de fiction pour l'Instit

Liens sponsorisés

Partagez

Rejoignez-nous sur :

Académiciens

Artistes

Auteurs

Beauté

Cinéma

Cirque

Grands Chefs

Grands Coeurs

Humour

Juristes

Musique

Polémistes

Politique

Presse

Radio

Sport

Stars du X

Télé Réalité

Théâtre

Tv