Jamel Debbouze

Pour inciter Jamel Debbouze a participer à la prochaine interview vidéo,
il vous suffit de :

Voter pour Jamel Debbouze

Il y a actuellement 542 vote(s) pour Jamel Debbouze.

En bref

Jamel Debbouze Jamel Debbouze
  • Nom, Prénom : Debbouze, Jamel
  • Date de naissance : 18/06/1975
  • Lieu : Paris
  • Signe : Gemeaux
  • Profession : Humoriste - Comédien
  • Ses amis : Melissa Theuriau Nicolas Anelka

Biographie

Humoriste, Comédien, Producteur

Don de soi

Jamel Debbouze est parrain d'une association nommée « L'heure joyeuse » et de l'association R.Style, collectif d'artistes hip-hop, Dj, graffeur, danseur,…

En 2005, il décide de parrainer le collectif Devoirs de Mémoires.

En janvier 2009, il lance une action humanitaire en faveur de la population de Gaza suite à l'attaque israélienne.

Sa Passion

Les chiens

Ses Amours

Jamel Debbouze est marié avec Mélissa Theuriau depuis 2008. Ils ont un enfant, Léon.

Son enfance

Jamel Debbouze naît à Paris dans le 10è arrondissement le 18 juin 1975. Il est l'aîné d'une famille marocaine de 5 enfants. Son père était rentreur de train d'atterissage pour Royal Air Maroc.

Coups durs

En 1990, Jamel Debbouze est happé par un train et perd l'usage de son bras droit.

Oeuvres

Filmographie :
2010 : Hors-la-loi de Rachid Bouchareb
2009 : Le Chihuahua de Beverly Hills : voix du rat
2009 : Why I Did (Not) Eat My Father
2008 : Parlez-moi de la pluie d'Agnès Jaoui
2008 : Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann
2006 : Indigènes de Rachid Bouchareb
2005 : Angel-A de Luc Besson
2004 : She hate me de Spike Lee
2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie : la voix du chien en pâte à modelée
2002 : Le Boulet d'Alain Berbérian et Frédéric Forestier
2002 : Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre d'Alain Chabat
2001 : Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet
2000 : Dinosaure des studios Disney : Voix de Zini
2000 : Granturismo de Denis Thybaud (court métrage)
1999 : Les Petits Souliers d'Olivier Nakache (court métrage)
1999 : Le Ciel, les oiseaux et… ta mère ! de Djamel Bensalah
1999 : Rêve de cauchemar de Cyril Sebas (court métrage)
1998-2002 : H (série télévisée) créée par Abd-el-Kader Aoun
1998 : Zonzon de Laurent Bouhnik
1998 : Un pavé dans la mire de Bruno Piney (court métrage)
1996 : Y'a du foutage dans l'air de Djamel Bensalah (court métrage)
1996 : Les Deux Papas et la maman de Jean-Marc Longval et Smaïn
1992 : Les Pierres bleues du désert (court métrage)

Spectacles :
2009 : Le Jamel Comedy Club Show
2007 : Le Jamel Comedy Club Envahit Le Casino De Paris
2003-2004 : Jamel 100% Debbouze
2000 : Jamel Show
1999 : Jamel en scène
1996 : C'est tout neuf

Sa carrière

Remarqué par Alain Degois, directeur de la compagnie théâtrale d'improvisation Déclic Théâtre, Jamel Debbouze fait ses débuts au théâtre et va en finale du championnat de France junior de la Ligue d'improvisation française.

Jamel débute sa carrière à la radio, grâce à son débit unique de parole. En 1995, il est repéré par les patrons de Radio Nova, Jacques Massadian et Jean-François Bizot, qui vont le rendre célèbre (Jacques Massadian deviendra d'ailleurs son agent).
Il débute alors sur Radio Nova, avec sa chronique Le Cinéma de Jamel qui débute juste avant l'émission hip-hop le cut-killer show, puis il fait ses débuts télévisuels vers 1996-1997 sur Paris Première, chaîne du câble assez confidentielle à l'époque dans une émission coproduite par Radio Nova et la chaîne.
Il lance la version télévisée du Cinéma de Jamel sur Canal+ en 1998 à la télévision. Sur cette même chaîne, il participe peu après à la série à succès, H, aux côtés, entre autres, des comiques Éric et Ramzy.

Il intervient ensuite aux côtés de Philippe Gildas et Antoine de Caunes dans "Nulle Part Ailleurs", tout en se produisant sur scène dans un one-man-show : "Jamel en scène".

Le cinéma s'ouvre à lui avec "Les deux papas et la maman" et surtout "Le ciel les oiseaux et … ta mère !" devant la caméra de Djamel Bensalah. Le film, succès surprise en salles avec plus d'un million d'entrées, lance la carrière cinématographique de Jamel Debbouze.

Parallèlement à ses one-man-shows, Jamel Debbouze enchaîne les films à succès : "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", "Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre", "Angel-A" de Luc Besson.

En 2006, il tourne dans le film historique Indigènes (qu'il coproduit), rendant hommage aux soldats nord-africains ayant combattu pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour ce film, il reçoit avec Samy Naceri, Roschdy Zem, Sami Bouajila et Bernard Blancan le prix d'interprétation masculine de la 59e édition du Festival de Cannes.
Toujours en juillet 2006, il présente le Jamel Comedy Club sur Canal+ et sort aussi un DVD.

En avril 2008, Jamel Debbouze inaugure son théâtre à Paris, le Comedy Club, dont l'objectif est de permettre à de jeunes talents de la scène comique d'éclore.

En 2009, il collabore avec le groupe de rap 113 et Awa Imani pour le projet Maghreb United de Rim'K. Il est présent sur la chanson Célébration.

Liens sponsorisés

Partagez

Rejoignez-nous sur :

Académiciens

Artistes

Auteurs

Beauté

Cinéma

Cirque

Grands Chefs

Grands Coeurs

Humour

Juristes

Musique

Polémistes

Politique

Presse

Radio

Sport

Stars du X

Télé Réalité

Théâtre

Tv