David Douillet

Pour inciter David Douillet a participer à la prochaine interview vidéo,
il vous suffit de :

Voter pour David Douillet

Il y a actuellement 527 vote(s) pour David Douillet.

En bref

David Douillet David Douillet
  • Nom, Prénom : Douillet, David
  • Date de naissance : 17/02/1969
  • Lieu : Rouen
  • Signe : Verseau
  • Profession : Judoka

Biographie

Ancien judoka français

Adolescence

Grâce à ses performances et ses résultats scolaires, il intègre la section sport-études du lycée Victor et Hélène Basch de Rennes.
À 17 ans, il intègre l'Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance (INSEP) à Paris.
Licencié à Maisons-Alfort, il s'entraîne dans le Bois de Vincennes où siège l'INSEP. Il y côtoie les meilleurs judokas français, dont son idole, Fabien Canu, double champion du monde à la fin des années 1980.

Don de soi

De 1997 à 2009, il est parrain de l'opération caritative "Pièces Jaunes" organisée par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, présidée par Bernadette Chirac.
Après son deuxième titre olympique, il est nommé ambassadeur pour la jeunesse auprès de l'UNESCO en 2001.
Ces actions participent à sa notoriété puisqu'il est, plusieurs années durant, l'une des personnalités préférées des Français.

Sa Passion

David Douillet débute le judo à l'âge de 11 ans à Neufchâtel-en-Bray, près de Rouen, sa ville natale.
Il suit les cours de Jacques Lemaître, qui lui apprend les rudiments du sport.

Ses Amours

David est marié à Valérie depuis le 14 avril 2001. Il est le père de sept enfants, nés de quatre unions différentes.

Sa carrière

En 1988, David devient champion de France juniors.
La même année, il monte sur la troisième marche du podium des championnats de France seniors, dans la catégorie poids lourds (plus de 95 kgs).
De nouveau médaillé de bronze aux championnats de France en 1989, il obtient le même métal lors des Championnats d'Europe juniors organisés à Athènes.
En 1990, il dispute les Championnats d'Europe par équipes, une compétition que la France termine au second rang du classement général final. À la fin de l'année, il s'illustre lors de la prestigieuse Coupe Jigoro Kano, à Tokyo. Il y atteint la finale qu'il perd face au triple champion du monde japonais, Naoya Ogawa.
L'année suivante, en 1991, il remporte son premier titre de champion de France seniors en s'imposant en finale face à Georges Mathonnet, un autre espoir du judo français. En vertu de cette victoire, il est sélectionné pour les Championnats d'Europe 1991, son premier championnat individuel senior. À Prague, en République tchèque, il obtient la médaille de bronze ne concédant une défaite que face au Polonais Rafał Kubacki.
Quelques semaines plus tard, à Nîmes, il enlève deux médailles d'argent aux Championnats du monde militaires en s'alignant à la fois dans les catégories poids lourds et open (toutes catégories).
Conservant son titre national en 1992, il dispute les Championnats d'Europe organisés à Paris. À un peu plus de deux mois des Jeux Olympiques, il y valide sa participation en obtenant la médaille de bronze par le biais des repêchages. David terminera 3ème des JO, sa première récompense olympique à seulement 23 ans.
En 1993, les Championnats du monde se déroulent à Hamilton, au Canada. Troisième du Tournoi de Paris en début d'année puis vice-champion d'Europe à Athènes en mai, il aborde ambitieux les Mondiaux.
À 24 ans, il devient le premier français lauréat du titre mondial dans la catégorie des poids lourds. Toujours dans cette catégorie, il devient champion d'Europe l'année suivante à Gdansk, en Pologne. Entretemps, il remporte le titre de champion d'Europe par équipes nationales à Francfort.
Dans l'optique des Jeux Olympiques de 1996, les Championnats du monde 1995 tenus à Chiba, au Japon, constituent une étape obligatoire. Pour la première fois à ce niveau, il s'aligne à la fois dans la catégorie des poids lourds et celle des toutes catégories. Il conserve sa médaille d'or en poids lourds, devenant ainsi le deuxième français à garder son titre mondial, après Fabien Canu.
Trois jours après cette première victoire, il remporte la finale des toutes catégories, et réalise le doublé.
Logiquement sélectionné pour les Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta, il est sacré champion olympique des poids lourds.
Deux mois après, il est sérieusement blessé au mollet et à l'épaule droite dans un accident de moto. Après huit mois de rééducation, il retrouve son poids de forme estimé à 125 kgs et renoue avec la compétition des Jeux méditerranéens, où il obtient une médaille d'or. Quelques mois plus tard, il remporte ses 4èmes Championnats du monde -les 3èmes chez le spoids lourds-, à Paris, égalant ainsi dans l'histoire des mondiaux Yasuhiro Yamashita.
Malheureusement, une douleur à l'épaule gauche l'écarte une nouvelle fois des tatamis. En 1998, il est aussi victime d'une entorse au poignet, une blessure qui l'écarte des compétitions plusieurs mois durant.
Après presque deux années marquées par les blessures et de nombreux forfaits, il est sélectionné pour les Championnats d'Europe 1999 à Bratislava, en Slovaquie, mais est éliminé en quarts-de-finale.
Il déclare par la suite forfait -en raison d'une pubalgie- pour les Championnats du monde 1999, étape essentielle à moins d'un an des Jeux Olympiques d'été de 2000.
Les mois qui suivent, sa préparation est perturbée par de nouveaux problèmes physiques au dos. Il n'effectue ainsi sa rentrée qu'un mois et demi avant l'événement olympique tant attendu. David parvient à décrocher un deuxième titre olympique d'affilée.
Cette victoire marque la fin de la carrière de David Douillet, qui annonce sa retraite sportive juste après la compétition.

Liens sponsorisés

Partagez

Rejoignez-nous sur :

Académiciens

Artistes

Auteurs

Beauté

Cinéma

Cirque

Grands Chefs

Grands Coeurs

Humour

Juristes

Musique

Polémistes

Politique

Presse

Radio

Sport

Stars du X

Télé Réalité

Théâtre

Tv